En filmant la police (copwatch)

Parce que filmer la police permet de visibiliser les violences policières, de prévenir parfois certains comportements par la présence même d’un appareil qui enregistre, ou plus rarement pour que les enregistrements soient utilisés dans certaines affaires judiciaires, il est intéressant de développer cette pratique.

Par contre ce n’est pas sans risques : les agents filmés peuvent ne pas apprécier et viser particulièrement la personne qui enregistre (ou qui prend des photos), les fichiers peuvent être volés par la police pour tenter d’identifier des personnes qu’ils recherchent, etc.

Si vous voulez filmer l’activité policière, ne le faîtes pas en direct (live facebook, etc.), et ne filmez QUE les forces de l’ordre. En effet, filmer les visages de personnes, qu’elles soient en train de commettre un délit ou non, permettra l’accumulation de pièces pour des poursuites judiciaires. Même si vous filmez un moment calme, ça pourra servir à identifier des personnes gràce à leurs vêtements. Beaucoup de cas de Gilets Jaunes à Caen ont pu être condamnés en partie à cause de photos ou vidéos accessibles sur internet ou saisies sur téléphone.

https://nantes.indymedia.org/system/photo/2007/04/15/6938/cw.jpg

Ci-dessous quelques documents utiles pour se protéger dans l’activité de copwatching :

filmer_la_police-2-page-001
filmer_la_police-2-page-002
filmer_la_police-2-page-003
filmer_la_police-2-page-004
filmer_la_police-2-page-005
filmer_la_police-2-page-006